Unecatef_logo

Albert Rust "Des filles respectueuses et à l'écoute"

E3cb809655ce7f06be53758508af53ad

Albert RUST :  Il remporte avec l'équipe de france olympique les Jeux olympiques de 1984. Il compte une sélection en équipe de France avec qui il gagne le Championnat d'Europe 1984 et termine troisième de la Coupe du monde 1986
Etant donné que c’était ma 1ère expérience dans le football féminin, je partais dans l’inconnu. Je suis rentré dans cette structure sur la pointe des pieds me sachant observé. Cela ne fut pas évident mais au bout de quelques jours, la retenue qu’il y avait de mon côté et du côté des filles s’est vite estompée.
Je suis arrivé dans un groupe de joueuses hyper motivées, ambitieuses et ayant la volonté de travailler dur pour encore progresser.
Des filles respectueuses, à l’écoute et qui en demandent toujours plus : très souvent elles se retrouvent un quart d’heure avant le début de l’entraînement. Elles ont une faculté à facilement enregistrer les consignes, les exercices, afin de les mettre très vite en application. Elles sont prêtes à tout donner mais elles veulent également savoir pourquoi elles font tel ou tel exercice.

Sur le terrain, leur état d’esprit est irréprochable (malgré la rivalité entre les 2 clubs majeurs PSG et LYON), ceux sont de vraies compétitrices, elles veulent gravir les échelons (3ème nation mondiale) et se fixent des objectifs très élevés (podium aux Jeux Olympiques 2016 au Brésil). Elles ont bien conscience qu’elles n’auront rien sans rien, c’est pourquoi leur investissement est énorme. On sent que pour elles le football est encore une passion, elles vivent le foot, elles seraient capables de courir des heures  et cela par n’importe quelles conditions climatiques et quelque soit l’horaire.
Un staff très complémentaire et très performant veille au bon fonctionnement  du groupe, sur le terrain mais également en dehors. Les anciennes ont un rôle important à jouer dans leur vie quotidienne.




En ce qui concerne ma spécificité (entraîneur des gardiennes)

A mon arrivée, ce qui m’a le plus surpris, c’est la taille des gardiennes de but. La plus grande, Sara BOUHADDI (titulaire en Equipe de France), mesure 1m75 (on m’a dit que pour une fille, c’était correct). Les autres gardiennes mesurent 1m73 et 1m68. Depuis mon arrivée, j’ai vu passer 7 gardiennes de but, certaines ont été formées au Centre Technique de Clairefontaine et là, on voit qu’elles maîtrisent très bien le poste. Les qualités techniques sont là (prises de balle, plongeons, jeu aux pieds…), c’est très propre.

Au niveau physique (détente, vitesse de réaction), il y a du répondant. Au niveau mental, les filles passées par Clairefontaine sont très solides. Par contre, on s’aperçoit tout de suite que chez les filles venant de certains clubs, il y a beaucoup de manques. Elles ne doivent pas être habituées à enchainer les entraînements spécifiques, d’où une différence énorme avec les autres.

Mon objectif est de les faire toutes progresser en apportant mon expérience de joueur, en durcissant les entraînements. Je ne fais pas de différence entre elles et les hommes, je les fais travailler de la même manière. C’est ce qu’elles attendent, sinon elles ne verraient pas l’intérêt de prendre un homme pour les entraîner.
Tous ces entraînements doivent être dosés, riches en exercices variés, différents thèmes doivent être travaillés (mon passage au CEGB m’a été très utile dans la structuration de mes séances et dans l’élargissement de mes connaissances).

Je prends beaucoup de plaisir  au sein de ce groupe. Cette aventure humaine  m’a permis de me relancer et de compléter mon bagage,  tout cela dans une superbe ambiance

Retour
Retour en haut