Unecatef_logo

D1 féminine : + 13,4% d'internationales en un an !

F0baf738b92be0d315715d129f17bcd0

A moins d'un an de la Coupe du Monde féminine, l'Observatoire du Football (CIES) s'est penché sur les caractéristiques et l'analyse démographique des 55 clubs majeurs parmi les 5 principales ligues féminines dans le monde : France, Allemagne, Suède, Angleterre et Etats-Unis. Le résultat de l'étude est instructif à plus d'un titre. On y apprend notamment que l'âge moyen des footballeuses alignées chaque week-end ne cesse d'augmenter pour atteindre, en 2017-2018, 25,4 ans. Le plus forte hausse est enregistrée en Angleterre (+1,1 ans pour 25 ans en moyenne) et… en France (+ 0,7 ans pour 25,4 ans en moyenne).

Mais ce sont bien les Américaines qui demeurent les plus "âgées" (26,7 ans). A noter que l'Olympique Lyonnais fait partie des 10 équipes ayant évolué avec les compositions les plus âgées (26,7 ans) parmi les 5 ligues, tandis que Guingamp et l'ASPTT Albi (24,1) figurent dans le top 10 des plus "jeunes". Autre statistique intéressante : l'évolution du nombre de joueuses expatriées (qui quittent leur pays d'origine pour évoluer dans un autre championnat). Ces footballeuses représentent aujourd'hui, en moyenne, 27,2% des effectifs. Et l'on notera que c'est en France qu'elles jouent le moins, avec cependant la plus grosse évolution en un an : de 17,6% du temps de jeu total en 2016-2018 à 27,5% en 2018-2018.
  

Retour
Retour en haut