Unecatef_logo

Gilles HUGON, « L’Algérie, un pays qui sent le football »

E1b3776c999d612d9721c36070cfdd5f

Gilles HUGON est adhérent et membre du Comité Directeur de l’UNECATEF. Ses relations et son implication auprès du syndicat ne datent pas d’aujourd’hui… Il nous dit tout :

 

« J’ai connu plusieurs expériences en Afrique : Cameroun, Congo… J’ai aussi passé deux années enrichissantes en tant que directeur technique de l’académie de la fédération malgache de football. Cette mission rentrait dans le cadre d’un accord tripartite entre la FIFA, la fédération malgache et l’UNECATEF… Un bon souvenir ! 

 

Aujourd’hui, j’encadre l’équipe U19 de l’académie du Paradou Athletic Club qui évolue en Ligue 1 algérienne. Et cette fois encore, j’ai candidaté suite à la parution d’une annonce sur le site internet de l’UNECATEF. Étant logé au sein de l’académie, je suis les jeunes au quotidien : scolaire, temps de vie et bien sûr, football… Nous disputons un championnat national composé de 5 poules de 16 équipes avant les phases finales. 

 

Depuis le départ, je vis positivement l’expatriation car j’aime la vie en Afrique et l’entraineur de football y est très bien considéré. Nous avons une place particulière car nous apportons la qualité de la formation « à la Française », une certaine rigueur et, aux yeux des jeunes (et de leurs parents), nous représentons une porte de sortie pour les joueurs vers l’Europe. D’ailleurs, au Paradou, nous formons les joueurs pour notre équipe première avec la volonté de les orienter ensuite vers l’Europe. Cette situation ne met pas de pression supplémentaire, les opportunités d’être vus sont multiples pour les joueurs : sur-classements réguliers, sélections nationales, éventuels tournois de fin de saison en Europe… 

 

Au niveau des méthodes, le Club avait un partenariat avec l’académie de Jean-Marc GUILLOU qui est, aujourd’hui, terminé. Nous nous appuyons sur ce bon travail et Pierrick LE BERT, le directeur de l’académie, le valorise avec ses propres programmes. 

L’avenir ? Je souhaite voir perdurer cette aventure et approfondir la connaissance de l’Algérie, qui est un pays qui sent le football.»

 

Retour
Retour en haut