Unecatef_logo

Istres, Cholet : ça suffit, il faut respecter les entraineurs

5413a1d7bd09331da6dd1876277c6da8

Paris, le 28 avril 2018

 

L'UNECATEF, syndicat des entraineurs de football, dénonce avec force le manque de respect pour les entraineurs que manifestent les présidents des deux clubs du Stade Olympique Choletais et de Istres FC.

A Cholet, Le président Benjamin Erisoglu a écarté l’entraîneur Nicolas Le Bellec et son adjoint et entraîneur de la réserve Jacob Ba le 18 janvier dernier. Et ce malgré une plaisante 4ème place après 17 journées pour le club promu l’été dernier en National. 

Depuis, le président sans crainte du ridicule officie sur le banc de touche au côté d'un technicien non diplômé. Aujourd'hui le club est classé 10ème avec 4 points d'avance sur l'avant-dernier.

 

A Istres, le tandem Mathias Lozano Patrick Videira a été remercié par le président de l'association du FC Istres à trois journées de la fin du championnat. Lors d'une conférence de presse, le club présentait ses ambitions  "retrouver le professionnalisme ". L'UNECATEF constate avec regret que ses premières décisions n'en prennent pas le chemin et se montrera très vigilant concernant le respect des règles de la FFF par ces présidents et soutiendra sans failles les entraineurs méprisés, en utilisant toutes les voies de recours contre de telles décisions.

  

Retour
Retour en haut