Unecatef_logo

Trois questions à… Michel Sorin (AS Vitré)

60f93e21d8a012d0fdf3b930fb1ee48a

Trois questions à… Michel Sorin (AS Vitré)

 

Huitième de finaliste de la Coupe de France où il s’apprête à recevoir Lyon Duchère AS, Michel Sorin s’est prêté au jeu des trois questions. Entraîneur de l’AS Vitré depuis sept saisons et demi, il revient sur l’actualité de son club, pour le moins atypique.

 

Michel, comment expliquer ce magnifique parcours en Coupe de France ?

M.S : « La Coupe est un tout autre contexte que le championnat, où nous sommes un peu décrochés (13ème sur 16 en National 2). Jusqu’à aujourd’hui, mis à part Le Havre, nous avions rencontré que des équipes inférieures, ce qui nous a rendu la tâche très dure car l’on sait que le « petit » veut toujours battre le « gros ». Notre parcours s’est construit lors du 1er tour, face à une R3. Nous étions menés 2 - 1 à 8 contre 11 avant de décrocher notre qualification aux tirs au but. Ce fut un match fondateur qui a renforcé l’état d’esprit du groupe. À partir de là, nous avons tous tiré dans le même sens et gagné en sérénité, ce qui nous a permis d’éliminer par la suite 2 équipes de National 3 et donc Le Havre. »

 

Comment avez-vous géré la semaine à trois matchs avec la rencontre face au Havre ?

M.S : « Pour un club comme Vitré, je n’ai pas eu le choix que de faire tourner mon effectif et d’alléger les séances. Nous avons que trois entraînements par semaine car tous mes joueurs travaillent. Pour l’anecdote, l’un d’eux est arrivé au Stade pour affronter Le Havre au moment où nous allions nous échauffer. Après s’être déplacés le Samedi à Boulogne Billancourt, nous avons eu 4 jours de récupération jusqu’au match du Havre. La programmation des matchs avait bien fait les choses car nous avons joué le Jeudi et mes joueurs ont eu le temps de bien récupérer. Le plus difficile fut de se déplacer à Nantes le Dimanche. Les garçons étaient usés physiquement mais surtout mentalement. Nous avons ramené un match nul courageux, en étant même pas loin du hold-up. »

 

Qu’attendez-vous du match contre La Duchère ?

M.S : « L’objectif sera le même que contre Le Havre, à savoir se faire plaisir et faire plaisir à nos supporters. Nous n’aurons rien à perdre car nous ne serons pas favoris. La Duchère évolue un niveau au-dessus et bénéficie de supers conditions d’entraînement. Notre volonté et notre état d’esprit seront très importants. Si les supporters nous applaudissent à la sortie du terrain, alors nous aurons tout gagné. »

 

Retour
Retour en haut