Unecatef_logo

NAVIGATION
73

Entraîneurs pour quel public ?

 FORMATION DES EDUCATEURS ET ENTRAINEURS

Comprendre la réforme
La formation des éducateurs représente un des piliers essentiels de la politique sportive fédérale. Le positionnement de la filière des certifications professionnelles tout autant qu’une définition des méthodes d’enseignement liées à l’expérience acquise, aux mutations sociales et à l’évolution du jeu, nous imposent de préciser notre concept, à tous niveaux.
Ce projet, initié en 2010 et pleinement opérationnel en 2014, au-delà de la recherche d’une cohérence nationale, pose les fondations d’un projet fédéral identifié. Il doit permettre d’harmoniser les modes d’intervention pédagogique et de s’approprier les fondamentaux de l’activité : la connaissance du jeu et du public, la méthodologie et les outils pédagogiques, les comportements et l’accompagnement…
 
L’ARCHITECTURE DES CERTIFICATIONS  (voir la page diplômes)
Nous nous plaçons dans un cadre de formation professionnelle, avec des certifications inscrites au répertoire des métiers et, par conséquent avec toutes les règles offertes par la règlementation du travail. C’est un plus lorsqu’il s’agira de la reconnaissance des savoir-faire, au titre des VAE ou dans le parcours de chacun. Ceci est prolongé à l’échelon international par convention entre la FFF et l’UEFA, rendant les diplômes français utilisables à minima dans l’Europe entière.
Nous avons souhaité identifier davantage les diplômes, avec un sens précis pour chacun, en positionnant l’ensemble sur 4 principes directeurs :
-          Les formations s’organisent autour de portefeuilles de compétences à acquérir
-          Les formations sont individualisables et individualisées
-          Les formations respectent l’alternance avec le contexte professionnel visé
-          La certification est distinguée de la formation…
… ce, sur 5 niveaux :
1 – Le BMF (Brevet de moniteur de Football)
Titre à finalité professionnelle de niveau 4 (durée de formation : 616h). Orienté sur la responsabilité générale du club de base (durée de formation 616h), il présente l’avantage d’être accessible sous différentes formes : capitalisation des certificats fédéraux, apprentissage, continue ou discontinue…
2- Le BEF (Brevet d’entraîneur de Football)
Titre à finalité professionnelle de niveau 3 (745h). Orienté sur l’excellence de l’entraînement, la maîtrise méthodologique, il vise le niveau régional séniors et national jeune. Les joueurs de Haut Niveau ou de très bon niveau amateur peuvent accéder directement à cet échelon. C’est un peu le « socle » de la professionnalisation.
3 – Le DES (Diplôme d’Etat Supérieur)
Seul diplôme d’état du système (niveau 2 – 1038h), il permet aux titulaires de bénéficier de nombreuses passerelles institutionnelles vers l’emploi et la formation. Il est orienté exclusivement sur l’optimisation de la performance, vers l’Elite nationale « Amateur »
4 – Le BEFF (Brevet d’Entraîneur Formateur de Football)
Titre à finalité professionnelle qui succède au Diplôme de Formateur (niveau 2 – 955h) sans changement notable hormis l’adaptation au cadre règlementaire. Il touche tout ce qui est de la formation de haut niveau à partir des U13, indispensable à toute structure qui prétend agir en ce sens.
5 – Le BEPF (Brevet d’Entraîneur Professionnel de Football)
Titre à finalité professionnelle qui succède au DEPF (niveau 2 – 955h) sans changement notable hormis l’adaptation au cadre règlementaire qui doit répondre aux besoins de toute équipe utilisant des joueurs professionnels.
Les 2 premiers niveaux sont organisés à l’échelon régional autour de 12 Centres Interrégionaux de Formation (CIF).
Les 3 niveaux supérieurs sont sous la tutelle de l’IFF (Institut de Formation du Football).
A ces diplômes professionnels, il convient de rappeler que le projet impacte davantage la filière fédérale de base, réformée en profondeur et développée sur les territoires avec les certificats fédéraux 1, 2, 3, les modules « arbitrage » et«santé-sécurité », celui lié au projet club, les modules spécifiques par catégorie et ceux réservés aux spécialités (futsal, gardiens, beach soccer, foot urbain, handicap…)
De la même manière, en complément des diplômes professionnels, les certificats fédéraux de spécialité sont proposés par l’IFF au Centre National du Football (CNF) : gardien de but, préparateur physique, futsal, cadres techniques…
Tout cela représente une architecture institutionnelle complète, évolutive au gré des besoins, au service des éducateurs et des clubs, positionnée sur un projet de développement du Football voulu par l’ensemble de ses acteurs. Cela peut être plein d’espoirs !
Retour en haut