be5cdb06c49264c08ab6860093d11160

Décès de Gérard Houllier : « Un grand homme du football français » (Raymond Domenech, UNECATEF)

« Gérard Houllier nous a quittés. C’est un grand homme du football français qui vient de disparaître. Après Michel Hidalgo, Robert Herbin, Jacques Crevoisier, André Guesdon, Bruno Martini ou encore Alex Dupont, c’est un entraîneur de plus qui s’en va en cette maudite année 2020 », déclare Raymond Domenech, président de l’UNECATEF, à News Tank, le 14/12/2020. Gérard Houllier est décédé à l’âge de 73 ans, quelques jours après avoir subi une nouvelle opération de l’aorte, ce lundi 14/12/2020. 

« De Gérard Houllier, je conserve l’image du professionnel qui avait la capacité de rassembler les idées et de donner l’impulsion pour faire avancer les choses, en faisant le tri entre les éléments à retenir et ceux à abandonner. Cette intelligence, cette vision, il les a eues à tous les postes qu’il a occupés », affirme Raymond Domenech, qui a comme points communs avec Gérard Houllier d’avoir été entraîneur de l’Olympique Lyonnais, sélectionneur de l’équipe de France et d’être passé par la Direction technique nationale. 

Gérard Houllier a marqué l’histoire d’un club aussi important que le Liverpool FC, ce qui n’est pas rien, en remportant cinq trophées (la Coupe de l’UEFA -ancêtre de l’Europa Ligue-, la Coupe d’Angleterre, la Coupe de la League, le Community Shield et la Supercoupe d’Europe). Cette performance avait permis d’effacer 1993 (élimination de l’équipe de France pour la Coupe du monde 1994 aux États-Unis) qui demeurait pour lui une blessure.

Il a été aussi le directeur technique national qui a véritablement structuré la DTN, dans la continuité de Georges Boulogne.

Des souvenirs personnels avec Gérard Houllier, j’en ai plein. Je me rappelle de ces petits matches que nous organisions entre nous quand il était DTN, de ses colères quand on le battait : c’était vraiment de bons moments partagés entre sportifs, en dehors de tout lien hiérarchique. La première fois que je l’avais côtoyé, c’était à l’occasion d’un match de préparation que l’équipe de France avait disputé contre une jeune équipe de l’Olympique Lyonnais que j’entraînais. Je crois que c’est Henri Émile qui était arbitre.

Gérard Houllier a été champion de France avec le Paris Saint-Germain, puis plus tard avec l’Olympique Lyonnais : il avait une très belle carte de visite. 

L’ UNECATEF est une fois de plus dans la peine. Elle présente à son épouse, à ses enfants, à toute sa famille et à ses proches ses plus sincères condoléances.

Partager l'article
Partager l'article