18a1f9cb7003b88c12515e8b3dd44696

DMVE, Mardi 21 janvier, nouveaux acquis, nouvelles perspectives


Le groupe des marcheurs dès-potron-minet s’est étoffé dans le sillage de Didier Christophe. Un réveil matin tonique, ludique. Une excellente préparation à la journée de travail. 90 minutes de partage, aussi. Une belle ouverture d’esprit et d’appétit  !

Bien évidemment les entretiens individuels pour l’évaluation informatique et les bilans de carrière et perspectives se sont poursuivis par ailleurs

Après un bon petit déjeuner pour l’ensemble de la promotion, c’est à 08h40, le brief journalier de Didier Christophe qui déroule le programme du jour avec la continuité des modules média-training et analyse vidéo et évoque les activités plein air prévues pour mercredi et jeudi après-midi.

MEDIA TRAINING 

Karl Olive commence sa séance par une piqûre de rappel des éléments abordés la veille. Retour commenté, aussi, sur les présentations individuelles prises en vidéo. Défauts et forces sont mis en évidence. Place ensuite au travail sur l’ordonnancement du message avec «  un pense bête  » à garder à l’esprit  : Accroche, Référent, Exemple. «  L’accroche, cela ne s’improvise pas. Il faut la préparer  ; pour le reste, c’est différent mais le message doit être clairement énoncé.  »

De la théorie à la pratique avec un petit jeu où le stagiaire se positionne en tant que journaliste pour poser une question à l’un de ces collègues qui joue le rôle de l’entraîneur. 

Le but de cet exercice en situation, qui est filmé  :  La mise en pratique de l’Accroche, du Référent et de l’Exemple. Par la suite, chaque stagiaire recevra la vidéo de son passage.

L’après-midi, Karl va prendre exemple sur son parcours professionnel pour démontrer que peu de choses sont impossibles en un mot rendre possible l’impossible. Il faut oser, avoir du culot, être sûr de soi sans être arrogant… ne jamais calculer, ne jamais se mettre de barrières en n’oubliant pas d’où l’on vient. Cela aide pour savoir où l’on veut aller. Et il n’oublie pas la notion de réseau, de collectif  : «  seul, on va plus vite  ; ensemble, on va plus loin  »

Une nouvelle fois, «  la boule d’énergie  » a été convaincante sur la possibilité de réussir l’impossible, sur la possibilité de changer les choses, de rebondir. «  Si tu veux être convaincant, il faut être convaincu  ». Cela résume parfaitement l’attitude qu’il faut montrer lorsque l’on recherche un emploi et que l’on se présente devant un éventuel futur employeur.

ANALYSE VIDEO 

 Lundi, Noureddine avait montré globalement les outils pour aller chercher les informations nécessaires à la création des vidéos. Mais avant de débuter le montage vidéo, qui sera effectué en binôme, ou plus, pour partager forces et faiblesses, il est nécessaire de se poser les bonnes questions, savoir ce que l’on veut montrer. Un travail collectif en prenant le temps de s’écouter pour préparer deux séances vidéo. La première pour organiser une causerie sur le dernier match de son équipe. La seconde pour parler du futur adversaire de son équipe.

Des éléments, des critères à choisir dans un premier temps, puis à aller chercher, à organiser…à monter, habiller avec pour obligation un temps limité (une dizaine de minutes). En sachant que le produit fini doit correspondre aux attentes de l’entraîneur principal. Visionner, découper, monter, habiller, cela peut aller relativement vite dans la causerie du dernier match de son équipe mais peut exiger des heures et des heures de travail lorsqu’il s’agit de présenter «  les forces et les faiblesses  » de l’adversaire.  

Les stagiaires s’étant mis d’accord sur les critères choisis, sur le modèle, la phase suivante consistera à débuter le montage des deux vidéos. Ce qui sera fait lors de la session de l’après-midi.Au final, une journée menée tambour battant pour des stagiaires de plus en plus investis et concernés.

Partager l'article
Partager l'article